Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 18:04

Révélé au grand public dans Greystoke, la légende de Tarzan, la carrière de Christophe Lambert a connu des hauts et des bas. Sa vie personnelle également. Avec deux mariages qui se sont terminés en divorce, ses problèmes d’alcoolisme et sa récente rupture, Christophe Lambert pourrait être au plus mal. Mais grâce à l’écriture, l’acteur retrouve un second souffle.

En 1984, Christophe Lambert décroche le rôle qui le fera véritablement entrer dans le monde très fermé du cinéma. C’est donc dans le film Greystoke, la légende de Tarzan que l’acteur fait ses premiers pas, et surtout se fait connaître au-delà des frontières françaises. Car bien que Christophe Lambert soit né aux Etats-Unis, l’acteur a tout d’abord tenté sa chance en France avant de s’exporter à l’international. Doté d’un tempérament de feu, Christophe Lambert a une carrière atypique où se côtoient des films avec d’impressionnantes recettes, et d’autres complètement farfelus.

Récemment interviewé par nos confrères de VoiciChristophe Lambert revient sur ses choix, pas toujours vraiment compris par son public. « Passer de Greys­toke à Subway, c’est extrême, mais pensé. Ensuite, j’ai eu une période grosses machines améri­caines qui, c’est vrai, racon­taient souvent la même chose. Je n’ai peut-être pas assez changé de genre, mais c’est ce qui me plai­sait. Un acteur qui s’en­nuie, ça se voit. »

"J’ai arrêté de boire depuis long­temps"

Des mauvais choix professionnels peut-être dû également au mal qui l’a rongé pendant des années, son alcoolisme. Et c’est sans langue de bois que Christophe Lambert aborde ce dernier. « J’ai arrêté de boire depuis long­temps. Je me suis sevré plusieurs fois, j’ai fait des rechutes, mais je connais désor­mais les méca­nismes de cette addic­tion. Les méde­cins m’ont expliqué qu’il s’agis­sait d’une mala­die. Aujourd’­hui, je suis en paix et je vais très bien. »

S’il délaisse quelque peu les plateaux de tournage ces derniers temps, c’est pour se concentrer sur l’écriture. Dans son dernier livre, Le JugeChristophe Lambert n’hésite pas à aborder des sujets très sombres, qui selon lui, ne sont que le reflet de notre société. « Je vois que le monde est plus violent qu’a­vant. Vous seriez éton­née par exemple de voir le nombre de pseudo hommes d’af­faires, de pédo­philes proté­gés, qu’on connaît, dans la poli­tique, la finance. Les affaires sont très vite étouf­fées… On trouve des filles dans des caves à qui on file des gamelles comme à des chiens, qu’on bat, qu’on drogue ; ou la petite qu’on vend aux enchères sur le dark Web, et des sites comme Silk Road où on peut trou­ver tout ce qu’on veut et qu’on met souvent des années à fermer ! » Célibataire depuis sa rupture avec Sophie Marceau l’été dernier, Christophe Lambert a vraisemblablement une personnalité aussi atypique que sa carrière.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 17:57

Un afflux record, au-dessus des chiffres officiels, selon des données révélés par la presse allemande. En 2014, l'Allemagne avait accueilli 202.000 demandeurs d'asile. En tout, l'Office pour les réfugiés table sur l'arrivée de 500.000 demandeurs d'asile en 2015.

Des réfugiés faisant la queue devant un camion d'aide médicale à Berlin, le 31 juillet 2015.

L'Allemagne a accueilli depuis le début de l'année plus de 300.000 demandeurs d'asile, indique samedi le quotidien allemand Die Welt, alors que Berlin s'apprête à faire face à un nouvel afflux record de réfugiés en 2015.

Selon le journal conservateur, qui cite le compte rendu d'une réunion téléphonique tenue vendredi entre les ministres de l'Intérieur des 16 Länder (États régionaux) allemands, «302.415 demandeurs d'asile ont déjà été enregistrés» cette année par ces Länder.

Ce chiffre est clairement supérieur à celui avancé par l'Office fédéral pour les migrants et les réfugiés (BAMF). Selon Die Welt, cet écart s'explique par le fait que les chiffres des Länder ne sont pas encore remontés au niveau fédéral et n'ont donc pas été pris en compte par le BAMF.

Les Länder, qui se voient répartir le nombre de demandeurs d'asile en fonction de leurs richesses, ont à plusieurs reprises tiré la sonnette d'alarme, réclamant plus d'aide à l'État fédéral afin de faire face à cet afflux.

Jusqu'à 600.000 arrivées prévues en 2015 selon des «chiffres internes»

Récemment, l'Office pour les réfugiés tablait sur l'arrivée de 450.000 demandeurs d'asile en 2015 mais avait dû aussi réviser cette prévision à la hausse, avançant désormais le chiffre de 500.000 personnes, là encore du jamais vu.

En 2014, l'Allemagne avait reçu plus de 202.000 demandes d'asile (chiffres Eurostat), soit 60 % de plus qu'en 2013.

Et selon le quotidien allemand Der Tagesspiegel, des «chiffres internes» à l'Office, donc non officiels, évoqueraient même 600.000 candidats à l'asile en 2015.

Vendredi, le président de l'Office, Manfred Schmidt, avait aussi fait état d'un afflux «record» en juillet: avec 79.000 demandeurs d'asile, principalement venus de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan, jamais l'Allemagne n'a accueilli autant de réfugiés en un seul mois.

Une agression par jour

En raison de sa bonne santé économique, le pays est devenu la première destination européenne pour les migrants, notamment pour ceux qui fuient pauvreté, guerres et persécutions.

Selon un baromètre publié par la Commission européenne, l'immigration est désormais la principale préoccupation des Allemands tant au niveau européen (55 %) qu'au niveau national (46 %) devant le chômage et les problèmes économiques.

Un afflux massif qui n'est pas sans poser problème dans certaines régions, notamment dans les villages ou petites communes où vivent peu d'étrangers dans l'Est de l'Allemagne. Une vague de violence attisée par les milieux néo-nazis, s'est emparée du pays. Globalement, depuis le début de l'année, les violences contre les foyers ou futurs foyers de réfugiés ont explosé: 202 entre janvier et juin, autant que pour l'ensemble de 2014, selon des chiffres officiels. Soit une agression par jour.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 14:59

Pour lutter contre racailles et violences urbaines, la note qui transforme les CRS en commando.

Pour se protéger au cours de leurs interventions, les policiers pourraient avoir recours à des tireurs postés, comme l'explique une note dévoilée par "Marianne" dans son numéro en kiosques ce vendredi. Une tactique qui ne fait pas l'unanimité.

Un document que révèle Marianne (voir ci-dessous) met en lumière les nouvelles procédures d’intervention très musclées des compagnies républicaines de sécurité. Au risque de la bavure.

C’est à l’occasion d’un exercice grandeur nature que les états-majors de la police ont récemment mesuré l’impact des nouvelles procédures d’intervention des CRS. Le manifestant fictif qui menaçait la compagnie avec une arme à feu a été neutralisé en quelques instants par un tireur lui aussi fictif, posté en hauteur. Fin de la démonstration, dont le maître d’œuvre s’était contenté, pour bien marquer les esprits, d’appliquer strictement les nouveaux « principes tactiques relatifs à la réaction d’une unité prise sous un tir d’arme à feu », selon l’intitulé de la note adressée à tous les commandants de compagnie par la direction centrale des CRS.

 
 

« L’évolution des menaces auxquelles les compagnies républicaines de sécurité sont susceptibles d’être confrontées, ainsi que l’impérieuse nécessité de préserver de manière optimale l’intégrité physique et juridique des personnels, imposent une adaptations de nos méthodes de raisonnement tactique », expliquait le directeur, Philippe Klayman le 18 novembre 2013. De nouveaux schémas qu’il justifiait en invoquant la possession d’armes à feu par les « délinquants » et le besoin de répondre aux « nouvelles menaces », au lendemain des événements de Grigny, en 2005, mais surtout de Villiers-le-Bel, en 2007, où les CRS avaient été visés à l’arme longue. « Le déploiement préventif d’un binôme, observateurs-tireur arme longue constitue une aide au commandement par la fourniture de renseignements ainsi qu’une possibilité de riposte au délai de mise en œuvre réduit », stipule la note, avant d’annoncer une série de stages de tireurs et la dotation de nouveaux équipements.

Deux ans plus tard, c’est chose faite, et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette nouvelle philosophie ne rassure pas les troupes, comme le souligne Philippe Capon, secrétaire général de l’UNSA : « Nous n’avons pas l’ambition de devenir une police à l’américaine. On voudrait nous transformer en commando, équipés comme des porte-avions. Nous n’en avons ni les moyens, ni la culture. » Des coups de feu ont bel et bien été tirés contre les CRS à au moins deux reprises, mais, pour ce syndicaliste, transformer les formations en colonnes d’assaut comporterait plus de risques que d’avantages. Un pavé dans le jardin d’été du ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 13:15

D’après les premiers témoignages, ils s’en sont donné à cœur joie. Ce samedi, vers 19 heures, les policiers de Melun sont intervenus pour une intrusion dans une école maternelle, celle des Mézereaux. Et là, ils sont tombés sur pas moins d’une vingtaine d’enfants, dont le plus jeune était âgé de 5 ans ! L’un d’eux a brisé une vitre avec un extincteur et toute la bande s’est ensuite engouffrée dans les locaux.

Melun, ce dimanche. Une vingtaine d’enfants, dont le plus jeune était âgé de 5 ans, ont vandalisé l’école des Mézereaux, ce samedi.

 

 
 

Les délinquants en culottes courtes ont alors vandalisé le mobilier des classes, renversé de la peinture partout, avant d’attirer l’attention du voisinage qui a donné l’alerte. La mairie a annoncé ce dimanche qu’elle allait porter plainte et indique qu’elle souhaite que les responsables payent la note. En attendant, les services techniques vont devoir s’employer pour remettre en état les classes avant la rentrée de septembre. Une enquête a été ouverte par la police.

Ils ont cassé un carreau avec un extincteur pour entrer

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 00:19

TVA Nouvelles Accueil

L'ex-mannequin  s'est-elle rendue chez unchirurgien esthétique de Paris camouflée sous une burka?

Les médias européens et américains s'interrogent après la publication de photos dans le quotidien New York Post.

Selon des sources, la splendide Brésilienne aurait orchestré cette chirurgie aux seins et aux yeux pour célébrer ses 35 ans et sa nouvelle vie de retraitée.

Les mêmes sources révèlent qu'elle était consternée par son buste après la naissance de ses deux enfants.

Gisele et sa sœur Rafaela ont été emmenées par le chauffeur de la grande vedette brésilienne à la mi-juillet pour l'opération. Par la suite l'ex-mannequin aurait pris quelques jours de congé dans un centre de soins et de relaxation avant de quitter la France.

À la fin du mois de juin, elle a été aperçue à la même clinique à visage découvert.

Si cette nouvelle s'avère, ce serait tout un rebondissement, elle qui a toujours été contre ce type d'intervention.

«Je suis bien avec mon corps», avait-elle mentionné à un quotidien brésilien en 2010.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 11:26

bfmtv

Deux mois après l'expulsion des squatteurs qui l'empêchaient de retourner chez elle, l'octogénaire reste toujours privée de logement. Après l'emballement médiatique, RMC revient sur cette affairequi avait contribué à faire évoluer le droit des propriétaires.

L'histoire de Maryvonne avait ému jusqu'à l’Assemblée Nationale, qui a adopté, à l’unanimité le 11 juin dernier, une loi renforçant les droits des propriétaires face aux squatteurs. Si cette « loi anti-squat » a été promulguée dans la foulée, le 26 juin, Maryvonne Thamin, elle, ne peut toujours pas rentrer chez elle aujourd'hui, après plus de dix-huit mois de bataille judiciaire. Et pourtant, l'expulsion des squatteurs a été ordonnée par la justice il y a plus de deux mois. Mais en partant, ils ont laissé derrière eux une maison inhabitable.

« Pour moi c'est inenvisageable qu'elle puisse revivre dans cette maison, il faudrait la raser et la reconstruire », se désole sur RMC Caroline, qui avec cinq autres bénévoles, vient régulièrement nettoyer les lieux. « C'est dégueulasse, c'est innommable ! Je ne vois pas comment on peut réhabiliter la maison, il y a de gros travaux à faire », ajoute-t-elle.

Une assistante sociale aide la vieille dame de 83 ans à trouver un autre logement. Un appartement, en banlieue de Rennes dans lequel elle pourrait emménager d’ici la fin de l’année. Mais en attendant, la propriétaire ne cache pas son désarroi. « Je ne dors plus, je prends des médicaments pour dormir. Je ne sais pas comment je vais remonter la pente, explique Maryvonne sur RMC. Et quand je retourne chez moi, ça me fait l'effet d'Hiroshima. Je n'aime pas pleurer, mais maintenant je ne retiens plus mes larmes. Je n'ai plus envie de rien »...

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 10:04
 

Selon nos informations, un jeune homme a été interpellé ce mardi 28 juillet dans un appartement qu'il louait via le site Airbnb. L'individu est soupçonné d'avoir émis des velléités de départ vers la Syrie et d'avoir expliqué sur Internet son désir de faire le "djihad" en France.

INFO M6 - Djihad : un suspect interpellé s'était réfugié dans un appartement Airbnb

 

 

Selon nos informations, les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont interpellé ce mardi 28 juillet au matin Ouassimi B., âgé de 21 ans, dans un appartement qu'il occupait depuis peu à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). L'individu, très actif sur les réseaux sociaux, aurait émis des velléités de départ en Syrie mais pas seulement. Il aurait écrit sur Internet que s'il ne parvenait pas à rejoindre Daesh de l'autre côté de la frontière turque, il ferait le "djihad en France". 

Activement recherché

Se doutant qu'il serait recherché par les forces de l'ordre après de tels propos, il aurait décidé de se réfugier dans un logement Airbnb, qu'il occupait depuis dimanche 26 juillet, pour garder l'anonymat. Ce site permet en effet de louer des logements de particulier à particulier.

Le locataire ne rencontre pas toujours le propriétaire et récupère souvent les clefs du bien par l'intermédiaire d'une personne tierce. Dans ce cas précis, la propriétaire n'est pas au courant que son appartement a été l'objet d'une intervention de la police ce matin. 

Ouassimi B., qui vit à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, est actuellement entendu par les forces de l'ordre qui tentent d'en savoir un peu plus sur son parcours, ses motivations et ses liens présumés avec des membres de Daesh en Syrie.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 09:55

Public

Selon Le Canard Enchainé, l’ancien président de la République et son épouse vont passer leurs vacances d’été en Corse, dans un domaine hyper luxueux. 

Abaca

Comme chaque année, les politiques prennent le large pendant l’été. Si certains retournent dans leurs régions d’origine, d’autres préfèrent aller buller au soleil dans des petits coins de paradis. Ainsi, selon Le Canard Enchainé qui dévoile l’information ce mercredi 29 juillet, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont décidé de s’envoler pour la Corse.

Au programme, pas de cabanon sur la plage pour l’ancien président de la République et sa femme, mais un superbe domaine entre Sartène et Bonifacio, regroupant pas moins de 17 villas et bergeries avec vue mer, montagne ou maquis. Selon Le Parisien, l’une de ces demeures de luxe peut accueillir jusqu’à 12 personnes, dispose d’une piscine, d’un hammam et d’un sauna et se situe à une minute à pied de la magnifique crique de Murtoli.

Mais ce luxe a un prix : 34 200 euros la semaine en août, 61 700 euros les deux semaines, 90 500 euros les trois semaines, 116 600 euros les quatre. Cependant, Le Canard Enchainé rapporte que Nicolas Sarkozy a confié à ses proches avoir bénéficié d’un prix d’ami. On est rassuré… 

Espérons en tous les cas qu’à ces tarifs Nicolas Sarkozy pourra se la couler douce en toute tranquillité, ce qui n’est pas certain. Toujours d’après l'hebdomadaire, le propriétaire des lieux, Paul Canarelli, sera entendu par les gendarmes et des inspecteurs de l'Environnement et de représentants du préfet dès ce mercredi. Il est notamment suspecté de pomper beaucoup trop d’eau pour entretenir un green de golf…

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 13:26

94% des adhérents du Front national ont approuvé les nouveaux statuts de leur parti, qui suppriment la présidence d'honneur, lors d'un vote postal clos le 10 juillet et rendu public aujourd'hui par le FN, au lendemain de la confirmation par la justice de son invalidité.

«Jean-Marie Le Pen perd aujourd'hui devant ce choix incontestable fait par le peuple du Front national toute légitimité politique à rester président d'honneur. S'acharner à se maintenir, via des artifices juridiques, face à une réalité aussi implacable n'est ni respectable ni raisonnable; c'est l'essence et l'honneur d'un démocrate que de s'incliner, quel que soit son statut, devant la volonté populaire», affirme le FN dans un communiqué. Le fondateur du FN, qui avait appelé à l'abstention, a dénoncé sur son blog une «publication hors la loi et une opération de communication politicienne au pire sens du terme». 

Le parti présidé par Marine Le Pen estime que «si les récentes décisions de justice rendues en référé privent temporairement ce vote de portée juridique, la consultation en elle-même, incontestable, effectuée sous contrôle d'un huissier et d'un expert judiciaire, garde cependant une valeur et une autorité politiques sans appel».  Le communiqué précise qu'«à l'issue du dépouillement intervenu aujourd'hui sous contrôle d'huissier, 94,08% des adhérents ont approuvé les nouveaux statuts proposés (26.717 voix sur les 28.399 exprimées, et 28.664 votants, soit une majorité absolue sur les 51.552 membres du corps électoral)
».

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 13:18

C’est un déferlement de violence qui s’est abattu sur une jeune fille en pleine rue. La raison ? Ne pas avoir répondu à un homme qui lui a dit bonjour. Ce dernier a été jugé vendredi 17 juillet en comparution immédiate au tribunal de Nanterre.Gennevilliers. La jeune fille s’est fait rouer de coups et fouetter à coups de ceinture, devant le lycée Galilée, alors que deux hommes ont assisté à la scène sans rien faire.

 Il a été condamné à 8 mois de prison, dont six mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans.

 

Durant cette période, cet homme de 22 ans devra ne pas se rendre à Gennevilliers, ne pas chercher à voir la victime, l’indemniser à hauteur de 1 000 € et trouver une formation.

Chaïnez a dû être soulagée en entendant la sentence, mais elle n’est pas prête d’oublier ce qui lui est arrivé ce dimanche 12 juillet en fin de journée, près du lycée Galilée, à Gennevilliers. « Je sortais de chez moi pour aller chez une copine quand je l’ai croisé sur le trottoir, raconte la jeune fille, filiforme. Il m’a dit : « ça va toi ? », avec un sourire de pervers. Je l’ai regardé mais je ne lui ai rien dit. » La sanction tombe immédiatement.

« Il m’a tirée par les cheveux et fait tomber », poursuit-elle. Une pluie de coups s’abat sur elle. « À chaque fois que je me relevais, il me frappait de nouveau », ajoute-t-elle. Elle saisit son téléphone portable et crie qu’elle va appeler sa mère et la police. Cela décuple la fureur de son agresseur. « Là, il a sorti sa ceinture et il a commencé à me fouetter avec », indique-t-elle, encore sous le choc.

Deux hommes arrivent alors sur les lieux. Mais plutôt que de s’interposer, ils lui conseillent de crier moins fort, car à chaque fois qu’elle appelle au secours, l’homme augmente la cadence de ses coups. Il finit par s’en aller, peu avant qu’une voiture arrive, avec plusieurs amis de la jeune fille à bord. « Avant de partir, il m’a dit :  Ça t’apprendra, comme ça, la prochaine fois, tu me diras bonjour. »

Elle s’en tire finalement avec quelques hématomes. « J’ai eu peur qu’il me défigure alors je me suis protégé le visage comme j’ai pu, relate Chaïnez. Ce qui m’a sauvée c’est que j’étais bien couverte. J’avais un jean épais et un gros sweat-shirt. » Restent les blessures non visibles : « Il m’a frappée comme si j’étais un animal, mais même un animal, on ne le frappe pas comme ça… »

Carole Tanqueret, directrice de l’Association des femmes relais de Gennevilliers : « On ne parle pas assez de ces violences faites aux femmes »

Un collectif d’associations de femmes de Gennevilliers a réagi à cette agression par un communiqué. Elles manifestent leur solidarité à l’égard de la victime et « appellent tous les citoyens et citoyennes de Gennevilliers à condamner cet acte indigne ». « Quand on parle de banlieue, on parle toujours de trafic et des autres formes de violences mais pas de celles faites aux femmes. Ces actes bénéficient d’une trop grande tolérance dès lors que ça se passe en banlieue, estime Carole Tanqueret, directrice de l’Association des femmes relais de Gennevilliers. Il est inacceptable de se prendre des coups dans la rue parce qu’on n’a pas dit bonjour à quelqu’un. »

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article

Blog tenu par Julien Dufour.

                      affiche campagne Julien DUFOUR

Julien DUFOUR,

Chargé de Mission du FN 92,

Secrétaire du FN-RBM de Boulogne-Billancourt,

 

 

Recherche

Calendrier:

31 janvier, 15h00

Galette du FN 92

Invité d'Honneur: David Rachline,

-Sénateur du Var,

Maire de Fréjus

David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, invité d'Honneur de la Galette du FN 92, le 31 janvier 2016 à Boulogne-Billancourt.

Nous contacter:

Si vous souhaitez vous rapprocher de nous, militer et défendre vos convictions au niveau local, vous pouvez nous joindre

par mail:

fn92@frontnational.com

ou par téléphone au

06.65.86.46.92

La permanence du FN 92

est située au

80, avenue Edouard Vaillant.

(A 100 m de la Place Marcel Sembat).

Suivez Julien Dufour sur Twitter:

Visiteurs:

Sur ce site, vous êtes actuellement:

Visiteurs uniques depuis la création du blog.