Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 12:00

Une étude de la revue britannique IHS Jane's estime que près de la moitié des 100.000 combattants rebelles syriens sont des djihadistes ou des islamistes durs.

Un rebelle manie un mortier, à Jobar, dans la banlieue de Damas, le 15 septembre.
 

Les rebelles syriens sont pour près de la moitié d'entre eux des djihadistes ou des islamistes durs. Selon une étude de la revue de défense britannique IHS Jane's, dévoilée par le Daily Telegraph , les opposants armés au régime de Bachar el-Assad compteraient ainsi dans leurs rangs environ 10% de djihadistes, dont des étrangers, appartenant à des groupes liés à al-Qaida.

L'analyse, qui devrait être publiée intégralement cette semaine, estime que 30 à 35 % des rebelles sont par ailleurs des islamistes convaincus. Proches des djihadistes, ces derniers se concentrent néanmoins uniquement sur le conflit syrien. Enfin, un autre tiers des combattants dépendent de groupes qui défendent eux aussi des théories islamistes, même si leur vision de l'islam est plus modérée. Au total, les insurgés seraient près de 100.000, une force éparpillée entre plus de 1000 brigades plus ou moins puissantes. «L'insurrection est aujourd'hui dominée par des groupes qui ont au moins un point de vue islamiste sur le conflit. L'idée qui veut qu'elle soit conduite par des éléments laïcs n'est tout simplement pas confirmée», résume Charles Lister, l'auteur de l'étude.

Mainmise sur les circuits économiques

Les estimations de Jane's correspondent à celles de la majorité des diplomates occidentaux. Le plus grave est que l'influence des groupes des plus extrémistes, Jabhat al-Nosra et l'État islamique d'Irak et du Levant, sur la rébellion n'a fait que croître ces derniers mois.

Plus organisés, meilleurs combattants, les islamistes gagnent à leur cause de plus en plus de rebelles. Leur mainmise sur certains circuits économiques leur permet aussi dégager des fonds et d'acheter la reconnaissance des civils en offrant de l'aide alimentaire ou des médicaments. «Les islamistes sont si nombreux qu'il est à craindre que si l'Occident ne joue pas ses cartes finement, de plus en plus de gens ne se détournent des laïcs que nous soutenons», analyse Charles Lister. Il redoute aussi que face aux indécisions de l'Ouest, la frange la plus modérée des islamistes ne se radicalise.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Actualité internationale.
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 23:08

 

Selon les informations du Figaro, la dette atteindra le niveau record de 95,1 % du PIB, très éloigné de la prévision envoyée il y a six mois à Bruxelles.

Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve, les ministres de l'Économie et du Budget, dévoileront la semaine prochaine une prévision d'endettement de la France pour fin 2014 en très forte hausse. 
La dette atteindra 1950 milliards d'euros. Un tel niveau reflète une hausse, en valeur, de plus de 120 milliards en deux ans.

 


Ce niveau d'endettement représentera, en théorie, une facture de plus de 30 000 euros par Français. Les taux d'intérêt auxquels l'Hexagone emprunte pourraient, sous l'action de marchés financiers de moins en moins indulgents, remonter dangereusement et compliquer le retour à l'équilibre des finances publiques programmé pour la fin du quinquennat.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Les crises françaises.
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 23:03

Site d'actualité Le Point

Le thème de l'insécurité domine ce sondage, qui voit Manuel Valls perdre son leadership au profit d'Alain Juppé, et Marine Le Pen poursuivre sa progression.

Manuel Valls n''est plus l'homme politique préféré des Français. Selon notre baromètre Ipsos-Le Point (*), le ministre de l'Intérieur décroche à 48 % d'opinions favorables (en recul de 4 points) et se fait ainsi doubler par Alain Juppé  (en hausse de 5 points), qui obtient 51 % de bonnes opinions. 

Manuel Valls était leader depuis octobre 2012. L'accumulation des faits divers a, semble-t-il, entamé une partie du crédit dont le ministre de l'Intérieur jouissait. Il décroche aussi bien chez les sympathisants PS (une baisse de 9 points à 63 %) qu'à droite (en recul de 8 points à 46 %). Juppé, lui, capitalise sur deux interventions récentes : la Syrie au sujet de laquelle il a prôné la fermeté vis-à-vis du régime de Bachar el-Assad, à l'image de la position du chef de l'État, et le Front national où il a très nettement désavoué les prises de position plus ouvertes d'un François Fillon. Juppé prend ainsi 15 points de bonnes opinions chez les sympathisants PS et 4 points (à 74 % de bonnes intentions) chez les sympathisants UMP.

Marine Le Pen rafle la mise à l'UMP

La droitisation de Fillon avec la cacophonie qui s'ensuit à l'UMP permet également au centriste Jean-Louis Borloo d'effectuer une percée à 45 % (+ 6 points). Ce dernier progresse au MoDem depuis son rapprochement avec François Bayrou (+ 18 points à 72 % de bonnes opinions) ainsi qu'à l'UMP (+ 9 points à 60 %) et il réaffirme son rang au sein de l'UDI (+ 15 points à 88 % de bonnes opinions).

Dernière conséquence du jeu de dominos à droite : Marine Le Pen établit son nouveau record à 37 % d'opinions favorables (+ 6 points). Son précédent record, à 36 %, remontait à janvier. La leader frontiste profite à plein des déclarations de François Fillon qui, en mettant le FN et le PS sur un plan d'égalité quant au "sectarisme", ouvre la porte aux sympathisants UMP... C'est ainsi qu'auprès des proches de l'UMP, Marine Le Pen bondit de 16 points. Pour la première fois, les opinions positives (48 %) dépassent les opinions négatives (46 %) qu'elle suscite à l'UMP.

Lire à ce sujet "La radicalisation de l'UMP profite au FN"

François Hollande en morne plaine

François Fillon, quant à lui, ne recule que d'un point au général (44 % d'opinions favorables), mais il en perd quatre chez les sympathisants UMP. Il gagne 5 points chez les proches du Front national et, logiquement, perd 20 points à l'UDI. Nicolas Sarkozy est stable avec 42 % de bonnes opinions. Il demeure le champion au sein des sondés UMP avec 83 % de bonnes opinions (en retrait de 4 points). Juppé devient donc son dauphin dans le coeur des sympathisants UMP.

Cette vague de sondage ne change pas vraiment la donne pour François Hollande (27 %, - 1 point) : les retraites, la Syrie, les impôts créent des mini-mouvements qui déboussolent les électorats. C'est ainsi qu'il perd 4 points chez les sympathisants PS (61 % de soutien) et en gagne 3 à l'UMP et 6 au Front national. On voit ici que sa position atlantiste sur la Syrie provoque une curiosité chez les électeurs de droite. Jean-Marc Ayrault subit exactement le même mouvement d'opinion : à 27 % d'opinions favorables (en recul d'un point), il perd lui aussi 4 points au PS (55 % de bonnes opinions).

Le climat de cette rentrée est au désaveu général : sur les 39 personnalités testées, seulement 7 personnalités disposent d'un solde positif entre les opinions favorables et les avis critiques. 

 

     

(*) Enquête réalisée les 13 et 14 septembre par téléphone auprès de 970 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Actualité nationale.
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 22:48

Violences conjugales : plainte de Karine Le Marchand contre Lilian Thuram.

 a porté plainte au commissariat du XVIe arrondissement de  pour violence conjugale contre son compagnon , le champion du monde 1998 de football, mercredi 4 septembre. L'information révélée par le magazine people Closer, qui en fait la Une de son édition du 14 septembre, a été confirmée ce samedi matin à l'AFP par une source proche du dossier. 

Selon l'animatrice télé de M6, le footballeur aurait attrapé la présentatrice de «L'Amour est dans le pré» par les cheveux et l'aurait poussée à trois reprises contre le réfrigérateur. Interviewée cette semaine sur Virgin Radio, Karine Le Marchand a évoqué à mots couverts sa rupture avec Lilian Thuram. «On va dire euh…On va dire que je ne veux plus parler de cette histoire…», a-t-elle déclaré, particulièrement tendue à l'antenne. Quand la chroniqueuse Enora Malagré a insisté - «Alors c'est la fin de l'histoire, on n'en parle plus? »-, l'intéressée a répondu : «Il n'y a plus rien à dire.»

Détenteur du record des sélections en équipe de France de football et défenseur de l'équipe tricolore, championne du monde en 1998, Lilian Thuran, 42 ans, a pris position à plusieurs reprises sur l'égalité, l'immigration et le racisme, créant en 2008 la Fondation Lilian Thuram-Éducation contre le racisme. Il a été promu officier de la Légion d'honneur, lors de la dernière promotion pascale, en tant que président de sa fondation. Hasard du calendrier, l'ancien footballeur doit d'ailleurs se faire remettre mardi à l'Elysée sa décoration, selon l'agenda officiel de la garde des sceaux Christiane Taubira.

D'après le rapport 2012 de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) sur la criminalité en France, 122 femmes sont décédées en 2011, victimes de leurs conjoints ou ex-conjoints, et 53 868 violences non mortelles sur des femmes au sein du couple ont été enregistrées par les forces de l'ordre cette même année.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Défense de la laïcité - Valeurs de la République.
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 22:45

france

POLITIQUE - Invité de Laurence Ferrari dans l’émission Tirs CroisésHenri Guainoa surpris les chroniqueurs présents en déclarant être "mal payé" en percevant un salaire de 5200€ nets par mois.

Face à Audrey Pulvar qui tente de lui faire comprendre que sa formulation laisse entendre que la somme en question n'est pas élevée, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy persiste et confirme sa pensée:

"Oui, et alors? Vous voulez que je vous demande vos revenus? On me demande si je me trouve bien payé : non, je trouve que les députés sont mal payés."

A l'évocation de la différence de taille qu'il existe entre cette rémunération et le salaire moyen des Français (2438 euros brut, ndlr), Henri Guaino se demande pourquoi "un député devrait être payé comme le salaire moyen des Français".

Mais n'allez pas vous méprendre, le député assure qu'il "ne se plaint pas": "Je ne dit pas que je suis moins bien loti qu'un ouvrier ou qu'un chômeur [...]. Je ne demande même pas à être augmenté demain."

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Les turpitudes de l'UMPS.
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 10:18

Nathalie Rheims

"Notre vie politique tournera autour de l'axe unique de Marine Le Pen dans les trois prochaines années", affirme sans sourciller Nathalie Rheims.

Marine Le Pen

Autrefois, mais c'était avant, il fallait que les choses aient réellement lieu pour que nous puissions les vivre. Aujourd'hui, grâce à la télévision, à l'Internet et aux médias, ce n'est plus nécessaire. Nous pouvons vivre, dès à présent, ce qui adviendra dans notre réalité future et parallèle. Ainsi, la France a choisi, ce sera Marine Le Pen. Certes, elle ne représente pas la France : 75 % des Français ne semblent pas décidés à voter pour elle et n'aimeraient pas qu'elle devienne présidente de la République, mais, pour les sondages et pour les journalistes, elle représente, d'ores et déjà, les Français, plus exactement ce qu'ils pensent tout bas, et donc ce que, paradoxalement, pensent 75 % d'entre eux. En cachette.

Pour suivre ce qui se passe à la télévision, il faut prendre la mesure de ces deux univers parallèles. Pas besoin d'attendre les six mois nous séparant des élections municipales de mars 2014 pour vivre, dès maintenant, la déferlante bleu marine qui s'abat sur les communes, confrontées à l'immigration et à l'insécurité. Inutile d'attendre les élections européennes de mai 2014 pour entendre déjà le rejet de l'Europe, de ses politiques de rigueur budgétaire et du carcan de sa monnaie unique. Inutile d'attendre les élections présidentielles de 2017 pour assister à la victoire du premier parti de France, le Front national.

Marine Le Pen dans son costume de la force tranquille

Il suffit de regarder et d'écouter pour constater que Marine Le Pen est déjà dans son costume de la force tranquille et que les autres, UMP ou PS, ont été rejetés dans l'opposition virtuelle. On a parfois même l'impression que son nouveau gouvernement d'union nationale est en exercice, avec François Fillon, son Premier ministre, de moins en moins sectaire et Manuel Valls, son super-ministre, de la police, de la justice et de l'armée réunies.

Notre vie politique tournera autour de cet axe unique durant les trois années qui viennent. Bien naïfs les hommes politiques imaginant qu'on les laissera parler d'autre chose sur les plateaux. L'unique alternative qui leur sera laissée : expliquer comment ils s'adapteront, reprenant à leur compte les mêmes thèmes, ou bien expliquer comment ils pourraient devenir plus FN que le FN et soutenir, par exemple, la justice populaire, comme Christian Estrosi à Nice et le million de messages de soutien au "bijoutier flingueur". Ceux qui rêveraient de parler d'autre chose risquent d'être bien déçus, les journalistes ne pourront pas leur en laisser le loisir, car l'audience, c'est l'audience...

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Actualité nationale.
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 10:13

france

CORRUPTION - Mediapart a publié dimanche 15 septembre des extraits d'une conversation de Serge Dassault susceptibles, selon le site d'information, de constituer une "pièce à conviction centrale" dans l'enquête sur la corruption électorale dans la ville de Corbeil-Essonnes dont le sénateur UMP est l'ancien maire.

"Cette fois, Serge Dassault ne pourra pas nier", écrit Mediapart, assurant que l'enregistrement et la voix de l'industriel ont été dûment authentifiés. Le sénateur UMP n'avait pu être immédiatement joint par l'AFP dimanche soir, pas plus que son successeur à la mairie de Corbeil, Jean-Pierre Bechter. Ce dernier a assuré à Mediapart avoir été élu "sans verser un euro" et n'avoir "jamais entendu parler d'achat de voix".

Mediapart publie trois extraits d'un "enregistrement clandestin réalisé fin 2012" que le site dit avoir écouté dans son intégralité. L'industriel milliardaire y "admet" avoir "payé pour s'assurer de la victoire" de Jean-Pierre Bechter aux municipales de 2010. Il est notamment question dans cet enregistrement, dont le Canard Enchaîné avait fait état en décembre 2012, de paiements depuis le Liban et d'une surveillance policière.


Dassault 1 par Mediapart

Dassault 2 par Mediapart


Dassault 3 par Mediapart

La justice enquête à Corbeil-Essonnes, ville dont le sénateur UMP a été maire une quinzaine d'années (1995-2009), sur deux affaires, une concernant des soupçons d'achats de voix aux élections, et une autre des tentatives d'homicide qui pourraient être liées.

Le 3 juillet dernier, le Sénat avait refusé, pour "défaut de motivation" de la demande, de lever l'immunité parlementaire de Serge Dassault, que des juges d'Evry souhaitaient entendre sous le régime de la garde à vue.

La justice, qui n'a pas établi de lien entre les tentatives d'assassinat et des achats de voix présumés, enquête sur ces deux volets, de façon distincte, à Evry pour le premier dossier et à Paris pour le deuxième. Les achats de voix sont dénoncés depuis des années par l'opposition municipale, qui avait contesté à deux reprises les élections, en 2008 puis en 2009.

L'élection municipale de 2008, qui avait vu la réélection de Serge Dassault, avait été invalidée en 2009 par le Conseil d'Etat pour des dons d'argent que l'industriel, dont la fortune est estimée à 9,9 milliards d'euros par le magazine Challenges, a toujours contestés. Jean-Pierre Bechter lui avait ensuite succédé mais le sénateur reste omniprésent dans la ville de Corbeil.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Les turpitudes de l'UMPS.
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 22:09
Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 17:39

L'humoriste et imitateur Jean Roucas était au premier rang des "marinistes" dimanche au Parc Chanot de Marseille où la présidente du Front national Marine Le Pen clôturait l'université d'été de son parti.
    
C'est le première fois, a-t-on dit au FN, que celui qui fit les belles heures du "Bébête show" venait ainsi manifester son soutien à la dirigeante frontiste.
    
Cravate bleu électrique, costume gris, fines lunettes rondes, M. Roucas, né à Marseille en 1952, avait pris place à côté du député Gilbert Collard.
    
Lancé à la télévision en 1982, le Bébête show moquait les hommes politiques transformés en animaux cocasses, de "Kermitterrand" la grenouille présidentielle, à "Barzy", l'ours (Raymond Barre).

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Actualité nationale.
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 11:29

En charge de la stratégie du Front national pour les élections municipales, Florian Philippot que Metro a interrogé à Marseille lors de l'Université d'été de son parti, mise sur les élections locales pour asseoir la popularité du FN.

Florian Philippot

Comment expliquez-vous la bonne forme du Front national dans les sondages ?
C'est le travail qui paye. Notre objectif a toujours été de trancher avec une classe politique qui ne s'intéresse qu'à elle. Les propos de François Fillon à Nice le prouvent. Nous, on essaye de prendre de la hauteur en proposant des débats de fond. Aujourd'hui on veut continuer à convaincre que le Front national est capable de gouverner.

Notamment pour les municipales en 2014 ?
Effectivement. L'accession au pouvoir passe d'abord par les municipales. 2014 sera le point de départ pour le Front national, l'année zéro dans laquelle on rentrera de manière massive dans les conseils municipaux.

Quel est l'objectif chiffré ?
Il n'y a pas d'objectifs chiffrés. On sait qu'on peut gagner dans des communes de strates moyennes avec 15 000 habitants et avoir des milliers de conseillers municipaux dans les grandes villes, voire les gagner.

La dernière fois que le Front national a fait de bons scores aux municipales, les élus n'ont pas laissé un grand souvenir, comme à Toulon...
Je reconnais qu'on a voulu faire de ces mairies des vitrines nationales en sortant des compétences municipales. Nous ne sommes plus dans cette stratégie. Regardez l'équipe dirigeante du Front national aujourd'hui. Il n'y a plus un seul de ces élus. Nous avons aujourd'hui une approche plus pragmatique des communes. On sera là pour avoir une gestion de la vie municipale en bon père de famille.

Mais vu l'âge de certains de vos candidats (15% ont moins de 30 ans), on voit mal la maturité politique. N'est-ce pas contradictoire ? 
Non, car ils ont nous ont démontré qu'ils étaient capables. Beaucoup d'entre eux ne seront pas élus maires, mais ils seront au conseil municipal, c'est un pari sur l'avenir. Ils seront des ambassadeurs patriotes.

Envisagez-vous de remporter de grandes villes ? 
Oui, Marseille par exemple.

Parce ce que le sentiment d'insécurité est favorable au FN ?
Ce n'est pas une histoire de climat. Le FN peut gagner, car cette ville subit une mauvaise gestion depuis des années. C'est cela qui nous est favorable.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Actualité nationale.
commenter cet article

Blog tenu par Julien Dufour.

                      affiche campagne Julien DUFOUR

Julien DUFOUR,

Chargé de Mission du FN 92,

Secrétaire du FN-RBM de Boulogne-Billancourt,

 

 

Recherche

Calendrier:

31 janvier, 15h00

Galette du FN 92

Invité d'Honneur: David Rachline,

-Sénateur du Var,

Maire de Fréjus

David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, invité d'Honneur de la Galette du FN 92, le 31 janvier 2016 à Boulogne-Billancourt.

Nous contacter:

Si vous souhaitez vous rapprocher de nous, militer et défendre vos convictions au niveau local, vous pouvez nous joindre

par mail:

fn92@frontnational.com

ou par téléphone au

06.65.86.46.92

La permanence du FN 92

est située au

80, avenue Edouard Vaillant.

(A 100 m de la Place Marcel Sembat).

Suivez Julien Dufour sur Twitter:

Visiteurs:

Sur ce site, vous êtes actuellement:

Visiteurs uniques depuis la création du blog.