Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 13:09
Lien de l'article: http://www.journaldemontreal.com/2015/05/26/eugenie--cest-notre-erreur

Lien de l'article: http://www.journaldemontreal.com/2015/05/26/eugenie--cest-notre-erreur

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 12:46

"Mes chers compatriotes,
La réforme du collège portée par la paire Manuel Valls- Najat Vallaud Belkacem est une catastrophe pour l’école, pour nos enfants et donc pour l'avenir de la France.
Elle détruit les derniers vestiges de l’excellence républicaine qui permettaient à chacun, quelle que soit son origine sociale, d’accéder au meilleur de ce que le système éducatif propose.
C’est la fin programmée des langues anciennes, la mort des sections bilangues et la réduction effrayante des heures de cours consacrées aux savoirs fondamentaux.
Très concrètement, cette réforme c’est en effet moins d’heures de français, moins d’heures de mathématiques, moins d’heures de sciences, moins d’heures d’histoire.
À l’inverse, c’est l’exacerbation du pédagogisme le plus inefficace, tel qu’il était déjà mis en œuvre par l’UMP. L’heure est désormais à « l’interdisciplinarité », c’est à dire au mélange des matières, alors que les prérequis nécessaires au croisement des savoirs ne sont pas maîtrisés. 
Jamais, le niveau des jeunes Français n’a été aussi bas, ce dont attestent malheureusement toutes les études.
L’écart entre les heures de cours disciplinaires et l’interdisciplinarité ne cesse de se réduire au détriment du socle essentiel des savoirs. Ce sont pas moins de 486 heures consacrées aux matières fondamentales qui vont ainsi être perdues avec cette réforme, sur l’ensemble des quatre années du collège.
Ce renversement des horaires est dramatique. On renonce à instruire pour mieux divertir… Fini le latin, le grec et la Science, place aux cours d’improvisation inspirés par Jamel Debbouze comme l'a souhaité sans rire le premier ministre lui-même.
Certes, tout le problème de l’école ne se trouve pas au collège, et c’est bien à une réforme vitale du primaire qu’il faudrait s’atteler, comme le propose le Front National, en la recentrant sur les fondamentaux, les méthodes classiques d'enseignement et en donnant un vrai statut au directeur.
Mais le collège ne saurait pour autant être bradé alors qu’il est le lieu de l’éveil des consciences et de l’éveil citoyen. C’est au collège que le choix des parcours d’avenir est le plus déterminant, selon que les élèves intègreront ensuite, au Lycée, des filières générales, technologiques ou professionnelles.
En outre, la réforme Valls- Vallaud Belkacem apparaît comme une adaptation à l’immigration massive. Avec elle, l’école de la République abandonne définitivement sa fonction assimilatrice.

L’Histoire de France y est laminée au profit de périodes ou de thèmes qui torpillent le roman national, jugé « dérangeant » par le directeur du Conseil Supérieur des Programmes. Pourtant le « roman national » n’est pas cette mythologie fantasmée dénoncée par certains, c’est simplement le long fleuve de notre Histoire en tant que Peuple, Etat et Nation.
Hélas, quand on voit qui sont les penseurs de cette réforme, on ne peut guère s’étonner d’un résultat aussi mauvais.
Alors mes amis, devant cette réforme qui prépare l’école de la « médiocrité pour tous », sape les fondamentaux au profit de lubies pédagogistes, compromet l’avenir de nos enfants et porte un nouveau coup très rude à notre identité nationale, nous ne devons pas baisser les armes.
À la différence de l’UMP qui feint de s’y opposer par opportunisme alors que toute son action éducative est allée dans le même sens : moins d’heures de cours, destruction des méthodes classiques d’enseignement, affaiblissement de l’enseignement de l’Histoire, refus de l’autorité du maître, plus particulièrement sous le mandat dévastateur de Nicolas Sarkozy, le Front National, lui, maintient la pression sur le gouvernement. Au pouvoir il inversera la politique suivie et redressera l'Ecole.
Ce n’est pas un décret d’application lâchement publié dans la nuit du 20 mai 2015 qui nous arrêtera. Cette réforme est une catastrophe pour l’avenir de nos enfants et de la la France : elle doit donc être retirée.
Le collectif Racine des enseignants patriotes va prendre une part très active dans la mobilisation des enseignants, pour que dès la rentrée prochaine le gouvernement se soumette aux revendications légitimes d’une écrasante majorité de Français.
Enfin, je vous invite à signer et diffuser la pétition contre la réforme du collège en ligne sur le site du Front National, dans l’intérêt supérieur de nos enfants et de l’école de la République ! "

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 12:18
Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 12:00

Le BTP secteurs recours travailleurs détachés.

Erigée en priorité, la lutte contre la fraude aux salariés détachés souffre du manque de coopération au niveau européen.

Manuel Valls l'a érigé en février en « priorité » de l'année en matière de lutte contre le travail illégal : le gouvernement promet un combat sans merci contre les abus et les fraudes aux travailleurs détachés. Leur nombre en France, parmi ceux qui sont dûment déclarés, a de nouveau bondi en 2014, de 8 %, pour atteindre 230.000 (ils étaient... 7.500 en 2000). Les plus représentés sont les Portugais (19 %), les Polonais (16 %) et les Roumains (11 %). On les trouve surtout dans le BTP (37 %), l'industrie et l'agriculture. Les missions effectuées l'an passé représentent 9,7 millions de jours de travail, plus de 42.000 emplois à temps plein.

Surtout, un rapport du Sénat de 2013 estime que de 220.000 à 300.000 travailleurs sont dans le même temps détachés illégalement en France. Les employeurs étant peu regardants sur les conditions de travail, nombre d'entre eux évoluent dans une zone grise, avec une bascule dans le travail illégal après un premier détachement déclaré.

Distorsion de concurrence

Si le travail détaché permet de combler des besoins de main-d'oeuvre et tente de mettre en musique la libre circulation des travailleurs, certains dénoncent une distorsion de concurrence : les cotisations sociales d'un travailleur détaché sont dues dans son pays d'origine, où elles sont très souvent plus basses qu'en France. Les artisans du BTP, notamment, ne décolèrent pas. Mais tandis que la France promet de renforcer les contrôles des abus et des fraudes à ce dispositif (la loi Macron va durcir les sanctions contre les employeurs), les remontées du terrain font apparaître la difficulté de passer des paroles aux actes.

En cause : la complexité des règles européennes et le manque de collaboration de certains pays, qui entravent les dossiers. Lors d'un contrôle, par l'Urssaf comme par l'Inspection du travail, un travailleur détaché étranger doit présenter un « certificat de détachement » émis par la Sécurité sociale de son pays. Si les inspecteurs suspectent un faux, ou estiment que le salarié, sous couvert de détachement, travaille en fait tout le temps en France, ils doivent saisir la Sécurité sociale du pays d'origine pour compléter le dossier. Le début des difficultés : « Disons qu'elles ne nous aident pas toujours... Elles peuvent ignorer des demandes ou produire des certificats de complaisance », constate un proche du dossier. Et difficile d'aller plus loin en cas de contestation : la conciliation doit alors se jouer entre Etats, à Bruxelles, un processus très long.

Mieux encore, même si le salarié détaché ne présente pas de certificat du tout lors du contrôle, il est possible, en vertu d'une décision de la Cour européenne de justice de 2002, d'en obtenir un après coup... Les inspecteurs regrettent au final « un risque permanent de régularisation a posteriori qu'on ne maîtrise pas ». Une solution serait de créer au niveau européen une déclaration préalable à l'embauche, sur le modèle de celle en place en France. Mais, sur ce point aussi, la France n'a guère d'espoir de convaincre ses partenaires européens.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 11:42

Plus de 3 Français sur 4 ont une mauvaise image du chef de l'Etat, mais les chiffres sont un peu moins mauvais pour lui qu'en avril. 

Riga (Lettonie), le 22 mai. Trois quarts des Français jugent que François Hollande n'est pas un bon président de la République.

Un mauvais sondage de plus, mais un (léger) mieux. Après une étude que nous révélions ce week end, selon laquelle 77 % des Français ne souhaitaient pas que François Hollande se présente à nouveau dans deux ans, une nouvelle enquête révèle ce mardi que 76% des Français estiment que le président de la République est un «mauvais président».

Selon le baromètre politique Odoxa de mai, publié ce mardi pour «l'Express», la presse régionale et France Inter*, 76% des personnes interrogées répondent «non» (-2 par rapport à avril) et 23% (+2) par l'affirmative à la question «Diriez-vous que François Hollande est un bon président de la République ?» - ce qui constitue une très légère amélioration.
Chez les sympathisants de gauche, 54% le considèrent comme un bon président, contre 45% qui pensent le contraire. A droite, ils sont seulement 4% à être de cet avis, 95% le qualifiant de mauvais chef de l'Etat.

Valls, bon Premier ministre pour 41% des sondés

Le jugement est moins sévère pour le Premier ministre. A la question «Diriez-vous que 
Manuel Valls est un bon Premier ministre?» 58% des Français disent «non» (-2 par rapport à avril) et 41% «oui» (+2). Les sympathisants de gauche pensent à 62% qu'il est un bon chef degouvernement (contre 37%). A droite, 26% estiment que c'est un bon Premier ministre, un mauvais pour 73%.
Au palmarès des personnalités politiques, Alain Juppé, le maire UMP de Bordeaux, est la personnalité préférée des Français avec 41% (+3), suivi de l'UMP et ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy (28%, +1) et d'Emmanuel Macron (27%, =), le ministre de l'Economie.
Par ailleurs, sur le changement de nom de l'UMP, 73% des Français et 59% des sympathisants de droite voteraient 
contre la nouvelle appellation envisagée, «les Républicains». Chez les sympathisants UMP, ils sont rigoureusement partagés entre ceux qui sont favorables à un tel changement de nom et ceux qui sont contre : 48%.
* Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 999 Français représentatifs de la population, âgés de 18 ans et plus, interrogés par internet les 21 et 22 mai.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 20:15

Depuis l’élection de 23 députés du Front National au Parlement européen il y a un an, vos élus travaillent quotidiennement au service d’une France libre au sein d’une Europe des nations souveraines.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 16:44
Florian Philippot en débat face à  Bernard Debré sur I Télé, le 23 mai 2015.
Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 10:36
Sondage Présidentielle 2017: Marine le Pen à 30 ou 31% au 1er tour!
Sondage Présidentielle 2017: Marine le Pen à 30 ou 31% au 1er tour!
Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 11:24

Résultat de recherche d'images pour "logo capital"

Hall d’exposition, galeries d’art, ateliers d’artistes, salles de ventes aux enchères… Le pôle artistique conçu par l’architecte Jean Nouvel sur l’une des pointes de l’île Seguin (Boulogne-Billancourt) ambitionnait d’être une « micro ville artistique ». Baptisé « R4 », il devait ouvrir l’année prochaine, onze ans après l’annulation de l’installation de la fondation Pinault au profit de Venise. Mais une nouvelle révélation sur Zahia pourrait le faire avorter.

Il faut croire que les terrains des anciennes usines Renault portent la poisse, car le projet « R4 », entièrement financé par l’homme d’affaires Yves Bouvier, est aujourd’hui sérieusement menacé. D'abord ce marchand d'art suisse, patron de la société  Natural Le Coultre, spécialiste du transport et de la logistique des œuvres, est mis en examen depuis fin février à Monaco pour « escroqueries » et « complicité de blanchiment ». A l’origine de cette décision judiciaire : une plainte de l’un de ses clients, le milliardaire russe Dmitry Rybolovev, résident monégasque et propriétaire du club de foot AS Monaco. Décidé à en découdre avec celui qu’il considère comme un escroc, Rybolovev n’est pas prêt de lâcher sa proie…

Ensuite, un nouveau rebondissement vient entacher un peu plus l’image d’Yves Bouvier, qui affirmait vouloir démontrer sa bonne foi. Entre deux ventes de tableaux, le marchand d’art helvétique, spécialiste de l’entreposage des œuvres dans les ports francs de Luxembourg, Genève et Singapour, organisait volontiers, selon l’hebdomadaire le Point, des «dîners libertins» à l’intention de ses clients, dans un appartement chic. Avec comme «invitée » vedette, parmi d’autres jeunes filles peu farouches, la sulfureuse Zahia, dont Yves Bouvier aurait été le mystérieux mécène, évoqué à l’occasion par la jeune escort girl.

> Visite du coffre-fort à oeuvres d'art de l'ami de Zahia

Célèbre pour avoir eu comme client d’une nuit un certain Franck Ribery, puis reconvertie dans la lingerie sexy, Zahia Dehar, 23 ans, doit apparemment moins son train de vie opulent à son talent de styliste qu’à la générosité intéressée du marchand d’art suisse, aujourd’hui plus que jamais dans la tourmente.

Zahia nous fait visiter son appartement parisien

Situé dans un quartier chic de l'ouest parisien, le vaste appartement parisien de Zahia Dehar, présenté dans cette vidéo promotionnelle réalisée par Hugo Lopez et produite par Story Box Press , est truffé d’œuvres d’art. Logique : son propriétaire est un richissime marchand d’art suisse, Yves Bouvier, qui est aussi depuis plusieurs années le protecteur de l’ex escort girl.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 17:13
Merci à Public Sénat et Thierry Solère de nous rappeler que Bruno Le Maire est bel est bien UMPS...
Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article

Blog tenu par Julien Dufour.

                      affiche campagne Julien DUFOUR

Julien DUFOUR,

Chargé de Mission du FN 92,

Secrétaire du FN-RBM de Boulogne-Billancourt,

 

 

Recherche

Calendrier:

31 janvier, 15h00

Galette du FN 92

Invité d'Honneur: David Rachline,

-Sénateur du Var,

Maire de Fréjus

David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, invité d'Honneur de la Galette du FN 92, le 31 janvier 2016 à Boulogne-Billancourt.

Nous contacter:

Si vous souhaitez vous rapprocher de nous, militer et défendre vos convictions au niveau local, vous pouvez nous joindre

par mail:

fn92@frontnational.com

ou par téléphone au

06.65.86.46.92

La permanence du FN 92

est située au

80, avenue Edouard Vaillant.

(A 100 m de la Place Marcel Sembat).

Suivez Julien Dufour sur Twitter:

Visiteurs:

Sur ce site, vous êtes actuellement:

Visiteurs uniques depuis la création du blog.