Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 18:18

Afficher l'image d'origine

INFO LE POINT.FR. Ismaël M., 30 ans, habitant de Chartres et connu des services de police, est un des auteurs présumés de la tuerie du Bataclan.

Ismaël M, un des auteurs présumés de la fusillade du Bataclan, est un Français suivi par les services de renseignements depuis 2010. 

Une nouvelle faille dans les services de renseignements français ? Samedi matin, la police a identifié le corps d'un des terroristes présumés du Bataclan. Son doigt a été sectionné, arraché à sa main, et son empreinte génétique comparée au Fnaeg (le Fichier national automatisé des empreintes génétiques). L'identité de l'homme, déjà connu par la police pour des délits de droit commun, est alors apparue : Ismaël M., né en novembre 1985 et originaire de Courcouronnes, dans l'Essonne. Selon nos informations, le terroriste présumé était fiché par la DCRI depuis 2010. Il faisait l'objet d'une fiche "S".

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 17:13

Mes chers compatriotes,

Nous vivons l’horreur. Nous vivons une tragédie nationale.

Hier soir la capitale de la France a subi des attaques d’une barbarie inouïe qui montrent une nouvelle escalade dans la violence du terrorisme islamiste. Pour la sixième fois en 2015, il a frappé notre pays.

La France pleure ses morts, et je pleure avec elle. Je pense aussi aux nombreux blessés, certains dans un état critique. Je veux faire part aux familles éprouvées et meurtries de ma plus vive compassion et de ma solidarité. Je salue le dévouement et le professionnalisme de nos forces de l’ordre et de nos services de secours et je veux leur dire ma considération. Ils forcent l’admiration de toute la Nation.

La France et les Français ne sont plus en sécurité, mon devoir est de vous le dire.
Et des mesures d’urgence s’imposent.

- La France doit enfin déterminer quels sont ses alliés et quels sont ses ennemis. Ses ennemis, ce sont ces pays qui entretiennent des relations bienveillantes avec l’islamisme radical.
Ce sont aussi ces pays qui ont une attitude ambigüe avec les entreprises terroristes. Tous ceux qui les combattent sont des alliés de la France et doivent être traités comme tels.

- Le président de la République a annoncé l’état d’urgence et le contrôle temporaire aux frontières. C’est bien.
Mais, quoi qu’en dise l’Union Européenne, il est indispensable que la France retrouve la maîtrise de ses frontières nationales, définitivement. Sans frontières il n’y a ni protection ni sécurité possible.

- La France a été rendue vulnérable.
Elle doit se réarmer car depuis trop longtemps elle subit un effondrement programmé de ses capacités de protection et de défense, face à des menaces pourtant prévisibles et croissantes.
Elle doit rétablir ses moyens militaires, de police, de gendarmerie, de renseignement et de douane.
L’Etat doit pouvoir à nouveau assurer sa mission essentielle de protection des Français.

- Enfin, le fondamentalisme islamiste doit être anéanti. La France doit interdire les organisations islamistes, fermer les mosquées radicales et expulser les étrangers qui prêchent la haine sur notre sol, ainsi que les clandestins qui n’ont rien à y faire.

Quant aux binationaux participant de ces mouvances islamistes, ils doivent être déchus de leur nationalité et interdits de territoire.

Mes chers compatriotes, nous sommes un peuple courageux. La Nation doit être unie dans cette épreuve.

Au delà des mots c’est l’action forte et implacable qui protègera les Français et pérennisera cette unité.

Vive la République !
Vive la France !

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 11:50

Les scandaleuses manipulations visuelles de BFMTV!

Les scandaleuses manipulations visuelles de BFMTV!

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 11:40

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 00:10
Afficher l'image d'origine

 

 

 

 C’est un tsunami politique qu’annonce notre sondage exclusif OpinionWay-Valeurs actuelles.

Selon celui-ci, Pécresse remporterait la région Île-de-France avec une très large avance : 42 % des voix, contre 35 % au PS Bartolone et 23 % au FN Saint Just (voir le tableau ci-contre). Au premier tour, le candidat socialiste est talonné par le Front national (seulement un point d’avance !).

Au-delà de l’effet loupe de la défaite prédite au candidat socialiste, c’est d’abord le bloc de gauche (et d’extrême gauche) dans son ensemble qui s’effondre : 52,1 % en 2010, 38 % aujour­d’hui. « Plus que Claude Bartolone, qui ne perd que 3 points environ par rapport à Jean-Paul Huchon, c’est le score extrêmement bas des écologistes qui “plombe” le candidat PS, explique Frédéric Micheau, directeur du département opinion et politique d’OpinionWay : avec 7 % d’intentions de vote, Emmanuelle Cosse obtiendrait un score inférieur de près de 10 points à celui de Cécile Duflot il y a cinq ans (16,6 %). » Circonstance aggravante pour Bartolone : malgré une campagne “à gauche toute”, il est loin, très loin de faire le plein des (déjà maigres) voix écolos au second tour. Seule la moitié d’entre elles (53 %) compte se reporter sur lui. Près d’un sur cinq (17 %) envisageant même de voter… Pécresse !

Même déception pour Bartolone du côté du Front de gauche. Celui-ci réalise au premier tour un score équivalent à celui obtenu en 2010 (7 %), mais les reports, là encore, sont catastrophiques : plus d’un tiers de ses électeurs prévoient de s’abstenir au second tour. Avec des adversaires pareils, pas besoin d’alliés pour Pécresse… « Celle-ci ferait mieux au premier tour que le “total droite et MoDem” d’il y a cinq ans, relève Frédéric Micheau. Elle fait ensuite le plein de ses voix au second et bénéficie d’un petit renfort de vote utile du FN et de Nicolas Dupont-Aignan (5 % au premier tour, comme en 2010), ce qui lui permet de l’emporter haut la main. » Et d’éviter l’écueil du Front national. Lequel fait plus que doubler son score de 2010. L’autre enseignement majeur de notre sondage.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 18:35
Jeudi 12 novembre 2015: Meeting Régionales de Wallerand de St Just à Suresnes!

Jeudi 12 novembre: Meeting Régionales de Wallerand de St Just à Suresnes!

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 12:40

Afficher l'image d'origine

Capture d'écran de la vidéo anti-FN de Frédéric Cuvillier, où l'on voit les mots "La FN" incrustés sur le musée du Mur de l'Atlantique.

Les lettres "FN" se détachent sur fond de blockhaus. C'est peut-être un détail de la chanson anti-Front national de Frédéric Cuvillier, le candidat PS pour les élections régionales dans le Pas-de-Calais. Mais pas pour Clément Pouffary. Le directeur adjoint du musée du Mur de l'Atlantique d'Audinghen (Pas-de-Calais) a reconnu la silhouette de son institution dans le clip, et cela ne lui a pas franchement plu."Chacun a le droit de prendre des photos. Mais pas d'incruster FN dessus. On ne peut pas laisser passer ça", explique-t-il à francetv info.

"La vidéo porte atteinte à notre image"

L'homme a pris un avocat et envisage très sérieusement de porter plainte pour diffamation. "Une vidéo comme celle-ci porte atteinte à notre image et à nos valeurs. J'ai peur que les gens fassent l'amalgame entre le Front national et le musée, je défends mon outil de travail, développe-t-il. Des blockhaus, ce n'est pas ce qui manque dans le coin, il fallait choisir un autre endroit."

Conseiller municipal d'une petite commune étiquetée divers droite, Wissant, il dément toute attaque politique. "Monsieur Cuvillier, je ne le connais pas plus que ça et je suis sans étiquette", précise-t-il. Le directeur adjoint assure que d'autres musées, comme celui d'Ambleteuse, pourraient se joindre à sa démarche.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 20:41

Selon un sondage Odoxa pour notre journal et BFMTV, la liste menée par Florian Philippot fait quasiment jeu égal au second tour avec la droite républicaine en Alsace - Lorraine - Champagne-Ardenne.

C'est la surprise de notre sondage exclusif Odoxa pour « le Parisien » et BFMTV* dans la région Alsace - Lorraine - Champagne-Ardenne : si le premier tour des régionales avait lieu dimanche prochain, le chef de file FNFlorian Philippot, bras droit de Marine Le Pen, virerait en tête au 1er tour.

Et il ne serait battu au second tour que d'une courte tête (37 % contre 35) par le champion de la droite républicaine et du centre, Philippe Richert. Et ce alors qu'il reste un mois de campagne... En clair, ce ne sont donc plus deux, mais trois régions qui pourraient être conquises par le parti d'extrême droite en décembre.


Certes, à la différence de la patronne du FN favorite dans le Nord, voire de Marion Maréchal-Le Pen au coude-à-coude avec le Républicain Estrosi en Paca, Philippot fait, lui, figure d'outsider dans sa région. « Mais il bénéficie d'une dynamique favorable, avertit Gaël Sliman, directeur de l'institut Odoxa. Les scores dont il est crédité dans le sondage sont supérieurs à ceux réalisés par le FN dans la grande région aux dernières élections, les européennes (33 %) et les départementales (32 %). » En hausse, aussi, par rapport à une enquête BVA début octobre, où le vice-président FN ne sortait pas en tête au 1er tour.
 

«La gauche, sauf bouleversement improbable, apparaît bien larguée»


Rien n'est encore joué. Il faut compter avec les marges d'erreur inhérentes à tout sondage (3 points en plus ou en moins), qui pourraient, ici, inverser les résultats entre Richert et Philippot. Ce qui serait favorable au candidat LR au 1er tour... mais désastreux pour lui au second. « En revanche, même compte tenu des marges d'erreur, la gauche, sauf bouleversement improbable, apparaît bien larguée dans ces terres désormais très hostiles, souligne Sliman : près des deux tiers des électeurs en Alca envisagent de voter pour une liste de droite ou d'extrême droite. » L'Alsace est d'ailleurs la seule des 22 régions sortantes à être dirigée par la droite.

Cette montée en puissance du parti lepéniste, avec ce scénario de trois régions aux mains du FN, donne des cauchemars aux états-majors républicain et socialiste. Et au Premier ministre Manuel Valls, martelant que tout doit être fait pour empêcher le FN de gagner une région. Tout, y compris retirer les listes PS là où elles arriveraient en troisième position, pour appeler à voter LR ? Valls ne le dit pas, mais il le sous-entend clairement. Or, l'idée de se priver d'élus dans deux, voire trois régions fait débat au sein du PS. Le patron du parti Jean-Christophe Cambadélis insiste sur la remobilisation d'un électorat de gauche déçu ou en colère contre Hollande. Pas sûr que cela marche. D'autant que ces régionales, scrutin traditionnellement marqué par une forte abstention (profitant généralement aux extrêmes), se dérouleront à deux semaines des fêtes de Noël. Les Français risquent d'avoir la tête ailleurs.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 20:31

Une étude a calculé le rythme des dépenses des 28 États de l’Union européenne. A partir de dimanche soir, l’État français n’aura plus d’argent dans ses caisses.

Le dimanche 8 novembre est le dernier jour de l'année avant que les comptes publics de la France ne tombent dans le rouge. A partir de ce soir l'État français aura épuisé ses 390 milliards d'euros de recettes et vivra, dès dimanche, à crédit jusqu'à la fin de l'année, en gonflant un peu plus ses 2.100 milliards d'euros de dette. C'est le résultat d'une étude que l'institut Molinari a menée auprès des 28 états de l'Union européenne. Le think tank libéral a ainsi déterminé le jour à partir duquel l'État emprunte pour assumer ses quelque 460 milliards d'euros de dépenses. La France est en queue de classement, avec des pays comme le Portugal,l'Espagne ou Chypre dont les comptes ont basculé en déficit dès le mois d'octobre.

"Un pays européen aux finances systématiquement dégradées"

En Europe, seuls l'Allemagne, le Danemark, l'Estonie et la Lituanie tiennent toute l'année sans emprunter grâce à leurs recettes fiscales. "La France est le seul pays européen à avoir des finances dégradées systématiquement depuis trente-cinq ans et, ce, dans toutes ses composantes, insiste Cécile Philippe de l'institut Molinari. Cela ressemble à des cas du type de la Grèce."

Lire aussi : Grèce, ce qui va se passer maintenant

De nombreux pays sont déficitaires mais certains n'ont pas tous leurs voyants dans le rouge : l'Italie et le Portugal affichent des comptes positifs pour leurs organismes de Sécurité sociale et leurs collectivités territoriales. La France présente un profil plus critique dans la mesure où aucun de ses piliers n'affiche d'excédent budgétaire : la Sécurité sociale, les collectivités locales et les administrations centrales. Même si, vendredi, Bercy a publié des comptes publics pour les neuf premiers mois de l'année plutôt positifs. Le déficit budgétaire a diminué de 80,5 à 74,5 milliards d'euros par rapport à l'an passé.

 

 

La bombe à retardement de la dette des retraites

L'analyse comparative est sans détour. Elle est d'autant moins flatteuse que, d'après le classement de l'institut, des pays comme la Hongrie, la Slovaquie ou la Pologne ont vu leur situation budgétaire s'améliorer. Leur entrée dans l'Union européenne les a obligés à réaliser des réformes. D'autres, comme les Pays-Bas, membre fondateur de l'Europe, ou la Suède, ont mené des réformes drastiques de leur système public de santé. La Sécurité sociale est la branche publique la plus ciblée par l'étude. "La dette des retraites pèse pour 388% du PIB français, ajoute Cécile Philippe. C'est une vraie bombe à retardement." La privatisation du système de santé reste la principale proposition des théories libérales, soutenues par l'institut Molinari, afin d'alléger le coût du travail et de relancer l'emploi. Tout en reconnaissant que la qualité des soins, qui fait cruellement défaut par exemple au Royaume-Uni, n'est alors pas garantie.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 20:20

Afficher l'image d'origine

SONDAGE - 52% des Français ne seraient pas dérangés par une victoire du Front national lors des prochaines élections régionales, selon un sondage TNS Sofres-One Point pour Le Figaro et RTL.

Plus d'un Français sur deux ne serait pas dérangé si le parti de Marine Le Pen remportait une ou des régions lors des élections dé décembre.

Les élections régionales fournissent toujours des surprises. Il fut un temps où la droite était ultradominante, puis ce fut au tour de la gauche. Le scrutin de décembre pourrait là encore offrir un basculement de majorité important. Le sondage TNS Sofres-OnePoint donne un début d'explication à cet effet récurrent de balancier. Seulement 49 % des Français interrogés (hors Alsace) savent que leur conseil régional est à gauche quand 25 % le pensent à droite et 26 % n'en savent rien. «Ce n'est pas une bonne nouvelle pour le gouvernement. Les Français n'attribuent pas à ces élections des enjeux politiques colossaux, et d'ailleurs ils ne savent pas de quelle couleur est leur région», explique Emmanuel Rivière, directeur du pôle Opinion de TNS Sofres.

Cliquez ici pour agrandir l'infographie

Si une région basculait au FN, une majorité de Français (52%) ne trouverait pas cela génant. La victoire du FN laisserait ainsi 17 % des Français indifférents, 35 % trouveraient cela normal et 48 % gênant. Dans le même ordre d'idée, pour 57 % des Français, un changement de majorité à droite ne changerait pas les choses. Ils sont même 44 % à gauche à se ranger à cet avis.

Autre mauvaise nouvelle pour l'exécutif: seules 12 % des personnes interrogées affirment avoir l'intention d'exprimer lors du vote leur soutien au gouvernement. À l'inverse, ils sont 42 % à vouloir dire leur désapprobation quand 45 % estiment que leur opinion à l'égard de la majorité n'aura pas d'influence. En regardant de plus près, cette réponse révèle des conséquences fâcheuses pour la gauche. Seuls 49 % des sympathisants socialistes entendent manifester leur soutient en votant. Et ils ne sont que 14 % parmi les écologistes et 19 % du Front de gauche. L'abstention de cet électorat de gauche pourrait être fatale aux listes de la majorité, tout autant que les mauvais reports au second tour.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National.
commenter cet article

Blog tenu par Julien Dufour.

                      affiche campagne Julien DUFOUR

Julien DUFOUR,

Chargé de Mission du FN 92,

Secrétaire du FN-RBM de Boulogne-Billancourt,

 

 

Recherche

Calendrier:

31 janvier, 15h00

Galette du FN 92

Invité d'Honneur: David Rachline,

-Sénateur du Var,

Maire de Fréjus

David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, invité d'Honneur de la Galette du FN 92, le 31 janvier 2016 à Boulogne-Billancourt.

Nous contacter:

Si vous souhaitez vous rapprocher de nous, militer et défendre vos convictions au niveau local, vous pouvez nous joindre

par mail:

fn92@frontnational.com

ou par téléphone au

06.65.86.46.92

La permanence du FN 92

est située au

80, avenue Edouard Vaillant.

(A 100 m de la Place Marcel Sembat).

Suivez Julien Dufour sur Twitter:

Visiteurs:

Sur ce site, vous êtes actuellement:

Visiteurs uniques depuis la création du blog.