Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 21:42

LeParisien.fr

Pour les Français, la victoire du Front National aux élections européennes est, et de loin, l'événement politique le plus marquant de 2014.

C'est le résultat d'un sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio publié jeudi*.

Invitées à dire quels événements de la vie politique les ont le plus marquées, parmi une liste de huit faits, 35% des personnes interrogées ont mentionné en tête la victoire du FN aux européennes de mai 2014. Ce succès est même mentionné par un sondé sur deux (50%), puisque les personnes interrogées pouvaient donner deux réponses.

 



A la deuxième place figure l'affaire Bygmalion - UMP et le financement de la campagne présidentielle 2012 de Nicolas Sarkozy. Cet événement est cité par 31% des sondés,17% plaçant l'événement en tête de liste. Le podium est complété par «les affaires touchant des proches de François Hollande

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 12:40


 
Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 18:42

Marine Le Pen et le Néerlandais Gert Wilders.

Plus de quatre mois après sa percée aux élections européennes, le Front National a une nouvelle occasion de transformer l'essai au parlement de Strasbourg. Les 23 députés européens frontistes, qui avaient échoué à constituer un groupe parlementaire autour de Marine Le Pen, pourraient prendreleur revanche sur les nationalistes britanniques de l'UKIP, qui leur avait opposé une fin de non-recevoir au début de l'été.

Le groupe eurosceptique EFDD (Europe de la liberté et de la démocratie directe), mené par le leader de l'UKIP Nigel Farage, a en effet été dissous jeudi 16 octobre après le départ de l'une de ses députées, la Lettone Iveta Grigule. On ignore encore les raisons pour lesquelles elle quitte le groupe. Selon le correspondant du Telegraph à Bruxelles, cette élue écologiste aurait démissionné de l'EFDD pour pouvoir prendre la tête de la délégation du Parlement européen pour l'Asie mineure (KazakhstanKirghizistan,OuzbékistanTadjikistanTurkménistan et Mongolie).

Pas assez de pays représentés 

Ce départ a provoqué la dissolution immédiate de l'EFDD, non pas parce que le groupe ne compte plus assez de membres (il en reste 47, soit largement plus que le minimum exigé de 25), mais parce qu'ils ne sont pas assez divers. Un groupe politique au Parlement européen doit en effet compter des membres issus d'au moins sept pays de l'Union. La Lettonie était le septième pays représenté dans l'EFDD, aux côtés du Royaume-Uni, de l'Italie, de la France, de la Suède, de la Lituanie et de la République tchèque.

 

Une opportunité pour le FN

Pour l'instant, les 47 anciens membres de l'EFDD et Iveta Girgule vont rejoindreles rangs des non-inscrits, qui atteindront alors la taille historique de 100 députés. Quatre scénarios sont désormais possibles pour eux :

1Ils restent chez les non-inscrits, ce qui les prive de nombreux droits par rapport à leurs collègues inscrits dans des groupes. Aucun poste de responsabilité ne leur est ouvert, leurs amendements sont souvent rejetés et leur temps de parole est réduit. En outre, les partis qui composaient l'EFDD perdent une manne financière importante : plus de 80 000 euros par député, soit 4 millions d'euros par an.

2Ils réussissent à séduire une nouvelle recrue issue d'un septième pays européen pour reconstituer le groupe.

3Ils rejoignent l'autre groupe eurosceptique du Parlement, l'ECR (conservateurs et réformistes européens), dominé par les conservateurs britanniques.

4Le Front national tire avantage de la situation en créant son propre groupe. Le vice-président du FN et eurodéputé de l'Est Florian Philippot semble confiant : « Nous aurons un groupe avant la fin de l'année », assure-t-il au JDD.fr. Difficile de penser que les 24 Britanniques de l'UKIP acceptent desuivre Marine Le Pen, après l'avoir accusée d'antisémitisme. Les 17 Italiens du Mouvement 5 étoiles avaient également décliné la main tendue de la présidente frontiste au printemps.

L'analyse (en mai) : Au Parlement européen, le FN aura un impact politique limité

Le parti d'extrême droite français pourrait toutefois rallier les plus petites formations de l'ancien groupe EFDD, comme les deux Lituaniens du parti souverainiste Ordre et justice et les deux Démocrates suédois. Ce qui lui suffirait pour constituer un groupe, puisque le FN avait déjà obtenu l'accord de principe de quatre autres formations :

  • la Ligue du Nord italienne
  • le FPÖ autrichien
  • le Vlaams Belang belge
  • le Parti de la liberté néerlandais

Avec une cinquantaine de députés et sept pays représentés, le compte serait bon. Et la revanche sur Nigel Farage éclatante.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 11:42

Intervention de Marine Le Pen en Commission du commerce international

Intervention de Nicolas Bay (FN) à propos de la préférence communautaire

Marine le Pen: L'accord UE-Japon est dangereux pour les constructeurs automobiles français.

 

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 00:27



Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 01:41
Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 21:17

INTERVIEW - Le Front national ne formera pas de groupe lors de la première session du Parlement européen, le 1er juillet. Marine Le Pen avoue au Figaro sa déception.

Marine Le Pen, le 27 mai à Nanterre.

LE FIGARO - Êtes-vous déçue?

Marine LE PEN - Oui, bien sûr, c'est une déception parce que nous nous sommes beaucoup battus. Nous avons énormément travaillé depuis un mois, rencontré une dizaine de nationalités en sillonnant l'Europe. Nous savions aussi que les pressions seraient extrêmement fortes pour nous empêcher de constituer ce groupe. Mais si nous n'y parvenons pas pour cette première session de juillet, nous y parviendrons dans une semaine, un mois ou deux. Je suis absolument convaincue que ce groupe existera à court terme.

Comment expliquez-vous ces difficultés?

À la précipitation, j'ai préféré la cohérence politique et la sécurité d'alliés partageant la même vision que la nôtre. C'est une décision collective avec Geert Wilders (PVV, Pays-Bas) et nos amis du FPÖ autrichien. Sans cette exigence, le groupe aurait été constitué hier. Nous n'avons pas voulu des Polonais du Congrès de la nouvelle droite (KNP) après avoir étudié son parcours et les déclarations de son président. Nous avons considéré que cela était incompatible avec notre pensée et notre projet politiques. Ses propos n'étaient pas admissibles. Ce sont peut-être nos exigences qui coincent car nous souhaitons des alliances solides et pérennes. Nigel Farage du Ukip britannique, qui avait perdu la moitié de ses élus lors du dernier mandat, a un groupe avec une élue FN instable (Joëlle Bergeron, NDLR) et un Beppe Grillo imprévisible. Moi, je préfère un groupe plus lent à se constituer mais plus sûr. Nous ne cherchons pas de coups médiatiques.

Est-il difficile de rivaliser avec des groupes déjà installés?

C'est très complexe. Les gros groupes ont plus de moyens et peuvent ainsi offrir des capacités financières à des formations comptant peu d'élus. Il existe aussi des agendas politiques nationaux et des coalitions existantes. Nous le savions.

La querelle avec votre père a-t-elle pesé fortement?

Tout ce qui réactive la diabolisation et fait du bruit n'est jamais bon lorsqu'on est en négociation.

Et la dissidence de l'eurodéputée FN qui a rejoint le groupe constitué autour de Nigel Farage?

Je dirai simplement à M. Farage: «Bien mal acquis ne profite jamais». Carl Lang, avec sa toute petite capacité de nuisance, s'est précipité pour accomplir cette bassesse politique.

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 18:54
 

Se désinscrire 

   


Aymeric Chauprade
Député européen
Conseiller de Marine Le Pen pour les questions internationales
Secrétaire National aux Français de l'étranger

         

 

Le 17 juin 2014

               

 


                        Chers adhérents, militants, sympathisants et amis,

Le score réalisé par le Front National le 25 mai dernier est historique. Partout notre mouvement est en progression et nous sortons en tête dans 70% des départements métropolitains.

Il s’est passé quelque chose pendant ces Européennes ; il s’est passé quelque chose en France. C'est le début du sursaut contre la fin programmée des nations. Le Front National est aujourd’hui le troisième parti le plus important au sein du Parlement européen. Le Front National et ses alliés sont sur le point de mettre en place un groupe puissant qui saura peser sur les directives et les textes européens.

En arrivant en deuxième position en Ile-de-France, avec 18% des voix, le Front National enregistre un résultat historique dans un territoire dit « difficile » pour ses idées.

Cette extraordinaire poussée et ce score, nous vous les devons.

C’est grâce à la mobilisation de tous et au dévouement de certains que nous avons augmenté notre score de plus de 400% entre 2009 et 2014.

C’est grâce à vous, aux équipes qui ont tracté sur les marchés, dans les gares, aux équipes de colleurs, aux relais sur les réseaux sociaux, que nous avons imposé un rythme à cette campagne que l’UMPS souhaitait atone. Vous avez occupé le terrain en Ile-de-France comme jamais. Vous avez montré aux Franciliens que seul le parti de Marine Le Pen était au plus près des électeurs. Vous avez donné une leçon d’engagement, de civisme et de courage à nos adversaires.

Sans vous rien n’aurait été possible.

Je voudrais en mon nom, ainsi qu’en celui de mon équipe de campagne et en celui de mes colistiers, vous remercier sincèrement.

Vous avez rendu possible une aventure humaine et politique formidable.

Votre engagement m’oblige. C’est la raison pour laquelle, tout au long de notre mandat, je vous tiendrai informés de nos actions et de notre travail parlementaire.

D’autres échéances approchent avec comme point de mire la présidentielle de 2017.

Vous pouvez compter sur moi pour être à vos côtés lors de tous ces futurs combats.

Avec toute mon amitié et ma reconnaissance.

   
 

Aymeric Chauprade

 


Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 00:14

fn-ue.jpg

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 12:00

Aux municipales, le parti de Marine Le Pen, qui ne présentait pas de listes partout, était en tête au premier tour dans 20 communes.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, en avril 2012 à Brachay (Haute-Marne), l'une des communes qui a le plus voté FN aux européennes de 2014.

Grand vainqueur des élections européennes, le Front national est arrivé logiquement en tête dimanche 25 mai dans une majorité de communes françaises. Selon les résultats compilés par francetv info, 24 401 communes sur 36 812 (en comptant les arrondissements de Lyon, Marseille et Paris) ont placé les listes de Marine Le Pen en première position.

En mars, pour les municipales, le FN avait présenté 597 listes dans les communes (et arrondissements) de plus de 1 000 habitants et avait obtenu le plus de suffrages dans 20 villes au premier tour (en comptant le 7e secteur de Marseille). A titre de comparaison, le FN est donc arrivé en tête dans 3,35% des communes où il se présentait aux municipales, contre 66,29% aux européennes.

Le FN en tête à Marseille et Lille

Dans le détail, le parti frontiste atteint la barre des 50% de voix dans 1 094 communes, où il double donc son score national (24,85%). La petite commune d'Epécamps (Somme) a même donné 100% de ses 5 votes au FN. Les communes de Bétignicourt (Aube, 91,3%), Brachay (Haute-Marne, 84,62%), Courcelles-sur-Voire (Aube, 84,21%) et Ilheu (Hautes-Pyrénées, 78,95%) complètent le top 5.

Sans surprise, le FN s'est imposé dans les villes où il a déjà réalisé de bons scores lors des précédentes élections comme Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais, 53,49%) et Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne, 30,37%).

Mais il est aussi devant l'UMP ou le PS dans de grandes villes pourtant remportées par ces deux partis il y a quelques mois lors des municipales. C'est le cas à Marseille (Bouches-du-Rhône, UMP, 30,28%), Lille (Nord, PS, 18,85%) etMetz (Moselle, PS, 22,08%).

Published by Section de Boulogne Billancourt du Front National. - dans Européennes
commenter cet article

Blog tenu par Julien Dufour.

                      affiche campagne Julien DUFOUR

Julien DUFOUR,

Chargé de Mission du FN 92,

Secrétaire du FN-RBM de Boulogne-Billancourt,

 

 

Recherche

Calendrier:

31 janvier, 15h00

Galette du FN 92

Invité d'Honneur: David Rachline,

-Sénateur du Var,

Maire de Fréjus

David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, invité d'Honneur de la Galette du FN 92, le 31 janvier 2016 à Boulogne-Billancourt.

Nous contacter:

Si vous souhaitez vous rapprocher de nous, militer et défendre vos convictions au niveau local, vous pouvez nous joindre

par mail:

fn92@frontnational.com

ou par téléphone au

06.65.86.46.92

La permanence du FN 92

est située au

80, avenue Edouard Vaillant.

(A 100 m de la Place Marcel Sembat).

Suivez Julien Dufour sur Twitter:

Visiteurs:

Sur ce site, vous êtes actuellement:

Visiteurs uniques depuis la création du blog.